Skip to main content

Quels sont les types d’administration des vitamines ?

Il existe quatre principaux modes d’administration : les injections intraveineuses, intramusculaires, intradermiques et sous-cutanées. Chez YuBoost, nous utilisons les deux premières pour les perfusions de vitamines, de minéraux (magnésium, zinc) et de glutathion (antioxydant naturel). Chaque type d’injection présente des atouts et des inconvénients. Il est donc nécessaire pour le professionnel de santé de s’adapter en fonction de la substance à injecter et de la vitesse d’absorption requise.

vitamin c

Quelles différences entre les différents types d’administration ?

L’injection intradermique (ID) s’effectue dans la couche intermédiaire de la peau, appelée le derme, tandis que l’injection sous-cutanée (SC) est réalisée au niveau de l’hypoderme, c’est-à-dire les tissus sous-cutanés situés au-dessus des muscles. Ces deux techniques permettent d’administrer de faibles quantités de produit. L’injection intramusculaire (IM) intervient dans les tissus musculaires, particulièrement vascularisés, et l’injection intraveineuse (IV) directement dans la circulation sanguine. Ces derniers modes d’administration sont donc favorables à une absorption rapide de la substance. 

Les injections intradermiques et intraveineuses sont le plus souvent réalisées au niveau de l’avant-bras ou du bras, tandis que l’injection intramusculaire s’effectue au sein des muscles deltoïdes, des cuisses ou du fessier. L’injection sous-cutanée, quant à elle, intervient le plus souvent au niveau de la face externe de la cuisse, bien qu’elle puisse aussi être réalisée sur la face interne du bras, dans la zone sus- et sous-épineuse de l’omoplate et dans la région abdominale.

Quels sont les avantages des différents types d’injections ?

L’injection intradermique est idéale pour provoquer l’intradermoréaction, dans le cadre du dépistage de maladies comme la tuberculose ou pour réaliser des tests de sensibilité aux allergies. L’injection sous-cutanée, quant à elle, est généralement peu douloureuse et convient pour l’administration de produits nécessitant une absorption lente, comme les antidouleurs les vaccins ou l’insuline. La faible quantité de produit permet, dans certains cas, au patient de pouvoir s’administrer lui-même l’injection. Les injections intramusculaires et intraveineuses sont à privilégier pour une absorption rapide et efficace de la substance, car elles interviennent respectivement dans des tissus musculaires très vascularisés et directement dans le système sanguin.

Quels sont les inconvénients des différents types d’injections ?

Les injections ID et SC présentent une vitesse d’absorption plus lente que les injections IV et IM. Ces dernières seront, a contrario, à éviter pour administrer des produits nécessitant une assimilation lente ou une substance en faible ou très faible quantité. En outre, les injections intraveineuses nécessitent que le patient soit installé en position allongée ; c’est également le cas de certaines injections intramusculaires, tandis que les autres injections se pratiquent en position assise. Il ne faut pas négliger également certains risques : une injection IM est par exemple susceptible de provoquer un hématome et nécessite une vigilance particulière vis-à-vis de certains nerfs en fonction de la zone d’injection. Il faut aussi veiller à ne pas injecter d’air lors d’une perfusion IV pour éviter une éventuelle embolie gazeuse. Le professionnel va également surveiller l’éventuel reflux sanguin pour les injections IV et IM. Une sensation de douleur peut également apparaître chez certains patients lors d’une injection sous-cutanée.

Quelle technique est utilisée pour les injections de vitamines ?

L’alimentation constitue le mode d’apport privilégié pour permettre l’absorption de vitamines par l’organisme. L’injection de vitamines constitue une solution complémentaire dans le cadre d’une carence, fréquentes chez les personnes en manque de sommeil ou venant de faire un long voyage. En effet, dans ces situations, l’organisme va consommer plus de vitamines et donc engendrer une carence. Dans le cas d’une activité sportive très fréquente ou d’intensité prolongée, suite à des événements médicaux comme une opération chirurgicale ou lors d’une chimiothérapie, les carences en vitamines sont relativement courantes.

Chez YuBoost, nous utilisons principalement l’injection intraveineuse pour l’administration de vitamines, de minéraux (magnésium, zinc) et de glutathion (antioxydant naturel) à nos patients. Cette technique permet en effet une assimilation rapide et efficace : 100 % des vitamines sont absorbées par l’organisme car elles sont injectées directement dans la circulation sanguine. Nous utilisons également l’injection intramusculaire pour nos perfusions Yuboost.

Inscrivez-vous pour recevoir
des offres exclusives et des conseils d’experts.

Suivez-nous